Quand l’obsolescence programmée est celle de la planète et de l’humanité

Est-il normal que les petites merveilles de technologie que nous acquérons au prix d’un aller-retour pour le bout du monde, chérissons au creux de notre poche et scrutons avidement lors de nos trajets ; ces merveilles-là que nous appelons téléphones quand elles sont réveil, livre, jouet et meilleur ami – est-il normal qu’elles succombent si vite à une chute malheureuse, leur œil rétroéclairé strié de balafres livides ? Ou qu’elles perdent soudain leur magnétisme impérieux sitôt qu’entrent sur les scènes publicitaires les nouvelles stars au nom incrémenté d’une unité : elles sont plus fines, plus rapides, plus compréhensives, c’est promis.

Apple, Samsung et Microsoft leaders de l’obsolescence programmée

En collaboration avec iFixit, Greenpeace East Asia a ausculté les 40 smartphones, tablettes et ordinateurs portables les plus vendus dans le monde entre 2015 et 2017 pour déterminer leur niveau de réparabilité. L’étude Rethink-IT est basée sur la méthode d’évaluation de iFixit qui propose un score de réparabilité basé sur la disponibilité des pièces détachées, la facilité à démonter l’équipement, la disponibilité d’un manuel de réparation, etc.

Source: greenIT

Cette pollution invisible que génère internet

Dans un rapport publié le 10 janvier 2017, l'ONG Greenpeace met en garde contre la pollution générée par internet.
C'est une pollution sans pot d'échappement, invisible et inodore. Pourtant, chaque clic sur internet consomme de l'électricité et génère de la pollution. Dans un rapport publié mardi 10 janvier, l'ONG Greenpeace s'est penchée sur le problème. "Si internet était un pays, il serait le 6e plus gros consommateur mondial d'énergie", estime l'ONG qui a tenté de récolter les données de consommation des principales entreprises du web.

Source: franceinfo

La face cachée du numérique

Les outils numériques nous intéressent et nous séduisent : amélioration des échanges, meilleur partage de l'information, communication instantanée, autant de nouvelles pratiques qui s'invitent dans notre vie quotidienne et notre travail...
Mais ils ont aussi des impacts sur l'environnement: consommations d'énergie, consommation de matières premières, pollutions, production de déchets...
En tant qu'utilisateurs, nous pouvons agir pour alléger ces retombées. Ce guide de l'ADEME donne les conseils pratiques à appliquer au quotidien.

Source: ADEME